calendrier des rugbymen

Les dieux du stade sont trop sages.

« Lorsque l’on convoque le second degré, c’est, en général, pour justifier plus ou moins adroitement, de l’existence possible d’un contrat de connivence entre celui qui produit une image ou un bon mot et celui qui la reçoit ». Tel est l’analyse assez subtile et pertinente, d’Emmanuel Ethis, commentant sur son blog le « rite  annuel » de l’édition […]