D’où je viens…

La rage me prend souvent. La rage de ne pouvoir m’exprimer, soumis que je suis à l’obligation de réserve qui m’empêche de dire ce que j’observe, ce que je comprends, ce que je fais aussi, au sein des institutions démocratiques pour lesquelles je travaille depuis toujours. La rage me poursuit aussi par la lecture de la presse. Car, en matière de politique culturelle, le néant fait souvent office de trop plein. On ne s’attache qu’à l’accessoire, on oublie l’essentiel

Enragé peut-être. Passionné toujours. Mon rapport à l’art et à la culture est un lent, très lent cheminement. Lent, mais constant. Un parcours qui a commencé tôt, par l’image d’une mère qui lisait tout le temps. Qui s’est poursuivi par une rencontre étonnante avec un vieux monsieur, un ancien militaire de carrière ( !), qui m’a fait faire du théâtre dès l’âge de neuf ans, et qui m’a plongé dans la subtilité des textes, dans la rencontre des auteurs, et dans la vie d’adulte avant même d’avoir quelques poils au pubis. Ce cheminement n’a fait que se renforcer avec le temps. L’arrivée à Paris a été le choc de l’abondance, la possibilité de voir des choses ; j’ai négocié le prix de mes places, j’ai quémandé des invitations à l’âge où je n’avais pas les moyens, je ne suis jamais resté sur le pas de la porte d’un théâtre sans pouvoir rentrer. Je faisais la course pour avoir les bonnes places du poulailler du Châtelet. Puis j’ai découvert Avignon, puis je suis allé davantage vers la musique. Les arts visuels sont arrivés plus tard dans mon paysage émotionnel, une rencontre avec une conseillère DRAC qui a su m’amener là où, seul, je n’avais pas réussi à aller. Le rapport aux œuvres, à l’art, est toujours le fruit d’une transmission, d’un héritage, d’un cheminement, d’une rencontre. Je n’ai jamais oublié cela depuis que je suis en charge de penser et surtout d’agir en faveur des politiques culturelles, Rendre possible la rencontre…

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>